Sensibilisations

Rechercher

JEvents - Calendar Module

October 2017
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Statistiques

Visiteurs
9
Articles
140

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) a signé un contrat de subvention avec le PASC dans le cadre des appuis directs.

Ladite subvention est de 4 179 470 FCFA et servira à la mise en œuvre du Projet de renforcement de la contribution de la société civile à la consolidation de l’Etat de droit au Cameroun.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) a signé un contrat de subvention avec le PASC dans le cadre des appuis directs.

Ladite subvention est de 4 179 470 FCFA et servira à la mise en œuvre du Projet de renforcement de la contribution de la société civile à la consolidation de l’Etat de droit au Cameroun.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le 26 juillet 2013, s’est tenu à Ebolowa, un atelier de renforcement des  capacités des organisations de la société civile de la région du SUD sur les instruments des droits de l’homme. L’un des résultats attendus de cet atelier était la mise en place d’une Coordination Régionale des OSC œuvrant pour la promotion et la protection des droits de l’homme. La cérémonie d’ouverture dudit atelier a été présidée par le Secrétaire général des  services du gouverneur de la région du Sud en présence du Préfet de la Mvila, mme Suzanne Mengue, Chef d’antenne de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL)  pour la région du SUD et de M.HYOMENI Paul Guy, Coordonnateur National du Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH).

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le 26 juillet 2013, s’est tenu à Ebolowa, un atelier de renforcement des  capacités des organisations de la société civile de la région du SUD sur les instruments des droits de l’homme. L’un des résultats attendus de cet atelier était la mise en place d’une Coordination Régionale des OSC œuvrant pour la promotion et la protection des droits de l’homme. La cérémonie d’ouverture dudit atelier a été présidée par le Secrétaire général des  services du gouverneur de la région du Sud en présence du Préfet de la Mvila, mme Suzanne Mengue, Chef d’antenne de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL)  pour la région du SUD et de M.HYOMENI Paul Guy, Coordonnateur National du Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH).

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La démocratie est une valeur universelle qui suppose que les peuples choisissent leur propre système politique,  économique,  social  et  culturel,  en  exprimant  librement  leur  volonté,  et  qu’ils  aient  voix  au chapitre en ce qui concerne tous les aspects de leur existence.

Lire l'intégralité de la déclaration ici

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La démocratie est une valeur universelle qui suppose que les peuples choisissent leur propre système politique,  économique,  social  et  culturel,  en  exprimant  librement  leur  volonté,  et  qu’ils  aient  voix  au chapitre en ce qui concerne tous les aspects de leur existence.

Lire l'intégralité de la déclaration ici

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

1ère Partie : Textes législatifs et Réglementaires relatifs à l’élection présidentielle

Un décret présidentiel signé le mardi 30 août 2011 fixe la date de l’élection du Président de la République au 09 octobre 2011.

L’article 5 de la Constitution du 18 janvier 1996, telle que modifiée en avril 2010 stipule :

(1) Le Président de la République est le Chef de l'Etat.

(2) Elu de la nation toute entière, il incarne l'unité nationale ;

  • Il définit la politique de la nation ;
  • Il veille au respect de la Constitution ;
  • Il assure par son arbitrage le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ;
  • Il est le garant de l'Indépendance nationale, de l'intégrité du territoire, de la permanence et de la continuité de l'Etat, du respect des traités et accords internationaux ;

1. Constitution du 18 janvier 1996, telle que modifiée en avril 2010

  • Art.2

(1) La souveraineté nationale appartient au peuple camerounais qui l'exerce soit par l'intermédiaire de du Président de la République et des membres du Parlement, soit par voie de referendum. Aucune fraction du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.


(2) Les autorités chargées de diriger l'Etat tiennent leurs pouvoirs du peuple par voie d'élections au suffrage universel direct et indirect, sauf disposition contraires de la présente Constitution.


(3) Le vote est égal et secret ; y participent tous les citoyens âgés d'au moins vingt (20) ans

  • Art.6

(1) Le Président de la République est élu au pouvoir universel direct, égal et secret, à la majorité des suffrages exprimés.
(2) Nouveau : Le Président de la République est élu pour un mandat de sept (7) ans. Il est rééligible.

2. Loi 2006/011 du 29 décembre 2006, portant création, organisation et fonctionnement d’Elections Cameroon (Elecam), complétée et modifiée par la loi N°2010/005 du 13 avril 2010 et la loi du 06 mai 2011

  • Article 1er :

(2) Elections Cameroon est un organisme indépendant chargé de l’organisation, de la gestion et de la supervision de l’ensemble du processus électoral et référendaire.

  • Article 2

(2) Les membres d’Elections Cameroon, dans l’exercice de leurs fonctions, ne doivent en aucun cas, solliciter ou recevoir d’instruction ni d’ordre d’une autorité publique ou privée.

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

1ère Partie : Textes législatifs et Réglementaires relatifs à l’élection présidentielle

Un décret présidentiel signé le mardi 30 août 2011 fixe la date de l’élection du Président de la République au 09 octobre 2011.

L’article 5 de la Constitution du 18 janvier 1996, telle que modifiée en avril 2010 stipule :

(1) Le Président de la République est le Chef de l'Etat.

(2) Elu de la nation toute entière, il incarne l'unité nationale ;

  • Il définit la politique de la nation ;
  • Il veille au respect de la Constitution ;
  • Il assure par son arbitrage le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ;
  • Il est le garant de l'Indépendance nationale, de l'intégrité du territoire, de la permanence et de la continuité de l'Etat, du respect des traités et accords internationaux ;

1. Constitution du 18 janvier 1996, telle que modifiée en avril 2010

  • Art.2

(1) La souveraineté nationale appartient au peuple camerounais qui l'exerce soit par l'intermédiaire de du Président de la République et des membres du Parlement, soit par voie de referendum. Aucune fraction du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.


(2) Les autorités chargées de diriger l'Etat tiennent leurs pouvoirs du peuple par voie d'élections au suffrage universel direct et indirect, sauf disposition contraires de la présente Constitution.


(3) Le vote est égal et secret ; y participent tous les citoyens âgés d'au moins vingt (20) ans

  • Art.6

(1) Le Président de la République est élu au pouvoir universel direct, égal et secret, à la majorité des suffrages exprimés.
(2) Nouveau : Le Président de la République est élu pour un mandat de sept (7) ans. Il est rééligible.

2. Loi 2006/011 du 29 décembre 2006, portant création, organisation et fonctionnement d’Elections Cameroon (Elecam), complétée et modifiée par la loi N°2010/005 du 13 avril 2010 et la loi du 06 mai 2011

  • Article 1er :

(2) Elections Cameroon est un organisme indépendant chargé de l’organisation, de la gestion et de la supervision de l’ensemble du processus électoral et référendaire.

  • Article 2

(2) Les membres d’Elections Cameroon, dans l’exercice de leurs fonctions, ne doivent en aucun cas, solliciter ou recevoir d’instruction ni d’ordre d’une autorité publique ou privée.

A propos du RECODH

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’homme (RECODH) est un réseau associatif légalisé, constitué d’associations et de collectifs d’associations travaillant pour la promotion et la protection des droits de l’homme et de la gouvernance.

Contactez-nous

  • Ecole de Police, Yaoundé, Cameroun
  • recodh@recodh.org
  • +237 677 436 339 / 694 992 995
  • http://www.recodh.org

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour vous tenir informé(e) de l'actualité et des évènements importants concernant le RECODH.
©2017 RECODH, Tous droits réservés. Réalisé par HiaLa.org

Search