Sensibilisations

Rechercher

Ils ont dit

S.E.M. PAUL BIYA, Président de la République du Cameroun à la tribune des Nations Unies le Jeudi 23 Septembre 2010

pdt biya « Pour sa part, le Cameroun, au cours des dernières décennies, a créé des institutions représentatives,établi l’Etat de droit et assuré le respect des droits de l’homme »

Statistiques

Visiteurs
2
Articles
115

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) se félicite du dispositif qui a été mis en place par le gouvernement du Cameroun pour rapatrier et accueillir les compatriotes vivants en République Centrafricaine.                                                                                

Cette mesure arrive dans un contexte de menace sérieuse pour la sécurité de ces compatriotes et dont beaucoup ont perdu biens et matériels. Cette menace a été confirmée par le témoignage de certaines personnes déjà rapatriées.

Nous souhaitons que tout camerounais vivant en RCA et qui le désire, bénéficie de ce dispositif de rapatriement et d’accueil.

Il n’est pas superflu de rappeler que l’Etat est garant des droits de tous les Camerounais où qu’ils se trouvent. Ceci en vertu de la loi nationale et des conventions internationales et régionales.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) se félicite du dispositif qui a été mis en place par le gouvernement du Cameroun pour rapatrier et accueillir les compatriotes vivants en République Centrafricaine.                                                                                

Cette mesure arrive dans un contexte de menace sérieuse pour la sécurité de ces compatriotes et dont beaucoup ont perdu biens et matériels. Cette menace a été confirmée par le témoignage de certaines personnes déjà rapatriées.

Nous souhaitons que tout camerounais vivant en RCA et qui le désire, bénéficie de ce dispositif de rapatriement et d’accueil.

Il n’est pas superflu de rappeler que l’Etat est garant des droits de tous les Camerounais où qu’ils se trouvent. Ceci en vertu de la loi nationale et des conventions internationales et régionales.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) et le PASC (Programme d’Appui à la Société Civile) ont signé le 17 décembre 2013, un contrat  de financement pour la mise en œuvre du projet «Appropriation par les acteurs locaux de la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance (CADEG)».  L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration de la gouvernance démocratique au Cameroun par l’appropriation et la mise en œuvre des dispositions de la CADEG.

Le montant total du projet est de vingt millions vingt-quatre mille quatre cent soixante-deux (20.024.462) Francs CFA. Le PASC contribue à hauteur de 93.32% du budget et le RECODH apporte 6.68%). La durée du projet est de 15 mois.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) et le PASC (Programme d’Appui à la Société Civile) ont signé le 17 décembre 2013, un contrat  de financement pour la mise en œuvre du projet «Appropriation par les acteurs locaux de la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance (CADEG)».  L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration de la gouvernance démocratique au Cameroun par l’appropriation et la mise en œuvre des dispositions de la CADEG.

Le montant total du projet est de vingt millions vingt-quatre mille quatre cent soixante-deux (20.024.462) Francs CFA. Le PASC contribue à hauteur de 93.32% du budget et le RECODH apporte 6.68%). La durée du projet est de 15 mois.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) exprime sa gratitude à toutes les personnes ainsi qu’aux institutions pour leur contribution multiforme en prélude à l’élection présidentielle du 09 octobre 2011 au Cameroun.

Le RECODH remercie particulièrement :

  • le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINADT) mise à disposition des observateurs accrédités de la documentation
  • notamment le « Code de l’Observateur» et le « Cadre juridique applicable à l’élection présidentielle de 2011 » ;
  • Le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD-AC) pour l’appui technique et la mise à disposition du « Guide pour l’observation des droits de l’homme en période électorale » ;
  • le Projet Droits Humains PNUD/CNDHL pour son appui technique et l’impression du présent rapport;
  • les Projets Changer d’Habitude, s’Opposer à la Corruption (CHOC) et Elections du PNUD pour leur appui technique ;
  • les organisations de la société civile pour leur contribution ;
  • les observateurs qui ont déployé des efforts considérables pour la collecte des informations qui ont permis la rédaction du présent rapport,
  • Elecam pour la collaboration et la mise à disposition de la documentation La réussite de cette Observation est le résultat du dynamisme et du professionnalisme avec laquelle la Coordination Nationale du RECODH a organisé son travail.

Pour en savoir d'avantage, consulter le rapport d'observation ici

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) exprime sa gratitude à toutes les personnes ainsi qu’aux institutions pour leur contribution multiforme en prélude à l’élection présidentielle du 09 octobre 2011 au Cameroun.

Le RECODH remercie particulièrement :

  • le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINADT) mise à disposition des observateurs accrédités de la documentation
  • notamment le « Code de l’Observateur» et le « Cadre juridique applicable à l’élection présidentielle de 2011 » ;
  • Le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD-AC) pour l’appui technique et la mise à disposition du « Guide pour l’observation des droits de l’homme en période électorale » ;
  • le Projet Droits Humains PNUD/CNDHL pour son appui technique et l’impression du présent rapport;
  • les Projets Changer d’Habitude, s’Opposer à la Corruption (CHOC) et Elections du PNUD pour leur appui technique ;
  • les organisations de la société civile pour leur contribution ;
  • les observateurs qui ont déployé des efforts considérables pour la collecte des informations qui ont permis la rédaction du présent rapport,
  • Elecam pour la collaboration et la mise à disposition de la documentation La réussite de cette Observation est le résultat du dynamisme et du professionnalisme avec laquelle la Coordination Nationale du RECODH a organisé son travail.

Pour en savoir d'avantage, consulter le rapport d'observation ici

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des organisations des droits de l’homme (RECODH) dans le cadre de la journée internationale des droits de l’homme 2011 a organisé une clinique juridique pour les mineurs de la prison centrale de Yaoundé. L’objectif de cette clinique était d’apporter aux mineurs détenus dans cette prison un appui psychologique et juridique.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Réseau Camerounais des organisations des droits de l’homme (RECODH) dans le cadre de la journée internationale des droits de l’homme 2011 a organisé une clinique juridique pour les mineurs de la prison centrale de Yaoundé. L’objectif de cette clinique était d’apporter aux mineurs détenus dans cette prison un appui psychologique et juridique.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les participants à la marche en faveur « 15% du budget national pour la santé » ont été arrêtés et gardés au Commissariat Central de Yaoundé jusqu’à 21h le mardi 30 novembre 2010. Le  motif évoqué était que la manifestation a été interdite par  Sous-préfet de Yaoundé III. Les policiers ont procédé à cette arrestation alors que les participants à cette réunion publique s’apprêtaient à se regrouper dans le parking du stade militaire de Yaoundé. En effet, l’association Positive Generation a déposé auprès du Sous-préfet de Yaoundé III une déclaration de réunion publique. Le Sous-préfet a interdit la manifestation et au lieu de signifier cette interdiction aux organisateurs, il a choisit plutôt de la transmettre à la police. Les organisateurs sont préparent  une conférence de presse pour le 10 décembre 2010 afin mieux édifier l’opinion nationale et internationale sur les faits. Les lieu et heure seront communiqués ultérieurement

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les participants à la marche en faveur « 15% du budget national pour la santé » ont été arrêtés et gardés au Commissariat Central de Yaoundé jusqu’à 21h le mardi 30 novembre 2010. Le  motif évoqué était que la manifestation a été interdite par  Sous-préfet de Yaoundé III. Les policiers ont procédé à cette arrestation alors que les participants à cette réunion publique s’apprêtaient à se regrouper dans le parking du stade militaire de Yaoundé. En effet, l’association Positive Generation a déposé auprès du Sous-préfet de Yaoundé III une déclaration de réunion publique. Le Sous-préfet a interdit la manifestation et au lieu de signifier cette interdiction aux organisateurs, il a choisit plutôt de la transmettre à la police. Les organisateurs sont préparent  une conférence de presse pour le 10 décembre 2010 afin mieux édifier l’opinion nationale et internationale sur les faits. Les lieu et heure seront communiqués ultérieurement

A propos du RECODH

Le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’homme (RECODH) est un réseau associatif légalisé, constituée d’associations et de collectifs d’associations travaillant pour la promotion et la protection des droits de l’homme et de la gouvernance.

Contactez-nous

  • Ecole de Police, Yaoundé, Cameroun
  • recodh@recodh.org
  • +237 677 436 339 / 694 992 995
  • http://www.recodh.org

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour vous tenir informé(e) de l'actualité et des évènements importants concernant le RECODH.
©2017 RECODH, Tous droits réservés. Réalisé par HiaLa.org

Search